Ihre Browserversion ist veraltet. Wir empfehlen, Ihren Browser auf die neueste Version zu aktualisieren.

Mouton Suffolk

La brebis suffolk a son origine en Angleterre et a évolue suite au croisement des brebis Norfolk et des béliers Southdown. Son introduciton en France remonte au 19ème siècle. La laine est blanche et la peau noire. La race se distingue ainsi : prolifique, formidable précocité des agneaux. C‘est-à-dire : une très bonne croissance et une bonne conformation sans excès de gras. La brebis suffolk a donc été utilisé dans plusieurs pays pour améliorer les aptitudes bouchères des agneaux des races locales.   La brebis suffolk a des épaules larges et compactes, un dos plat et long et un cou moyen. Sa tête est dépourvue de cornes et de laine, et est couverte de poils noirs fis et brillants. Ses côtes sont arrondies, sa poitrine profonde et sa queue implantée assez haute. Il a des aplombs corrects, et des membres écartés dont l'extrémité est couverte de poils noirs.


Elle présente un chanfrein droit ou légèrement busqué, et porte de longues oreilles noires, tombantes chez le mâle. Le reste du corps et recouvert d'une toison uniformément blanche, de longueur moyenne et assez serrée. C'est une race lourde, les béliers pesant entre 80 à 150 kg et les brebis entre 65 à 90 kg.   Les brebis suffolks ont une saison sexuelle bien marquée, et peuvent être mise naturellement à la reproduction à partir de la fin du mois de juin.


Cela permet des agnelages assez précoces entre décembre et février. Race très prolifique avec une forte production laitière, permettant l'élevage de plusieurs petits. Elle a également une bonne longévité.


La qualité principale de la brebis suffolk est sa rapidité de croissance, avec une viande très pure (sans excès de gras).


Les agneaux peuvent facilement atteindre 30 kg à l'âge de 70 jours. De même sa robustesse en fait un animal qui s'adapte à un grand nombre de climats différents. Il valorise assez bien les fourrages grossiers.


Il s'agit avant tout d'une race d'herbage, avec un agnelage annuel et un agneau engraissé à l'herbe avec sa mère. Toutefois, la race s'adapte bien à un élevage en bergerie, où la vitesse de croissance des agneaux peut être encore mieux exploitée. La bonne conformation de ce mouton est à l'origine de la popularité de ses béliers à l'export afin d'être croisés avec des brebis rustiques ou laitières mal conformées et améliorer la qualité des agneaux.